Jours d'orage de KRESSMANN TAYLOR

Publié le par Ameleia

Sentimental bourreau...

                                                                On connait Kressman Taylor pour son génial Inconnu à cette adresse. Son dernier roman paru chez Flammarion renoue avec la question du crime de guerre et de son possible pardon.
    Dans les années 60, un petit village isolé de Toscane est brutalement frappé par un orage diluvien qui retient un groupe de voyageurs. Un villageois reconnaît parmi eux, un ancien officier allemand qui, pendant la guerre, a fait massacrer  en pure représaille un petit groupe de femmes et d'enfants du village. L'allemand est là en touriste, campe à l'hôtel, grossier et bruyant.
    Que faire ? Le regarder s'installer dans ses vacances en se laissant humilier  ou bien organiser une vengeance collective ? Le maire est frileux : les intérêts touristiques sont menacés. Quelques villageois sanguins appelleraient à une vengeance définitive et radicale, mais tuer en temps de paix est risqué : à honorer votre courage vous risquez de perdre votre liberté et la famille qu'il vous reste ! Et puis en tant de guerre, un massacre aussi aberrant soit-il n'est pas un crime, c'est une simple exécution ! Enfin, peut-on retourner l'arme barbare à celui qui l'a initiée ? Bref, quand on n'a pas le grade pour juger les crimes de guerre, il ne reste aux humbles que le choix du pardon. C'est cette attitude de clémence que veut adopter le marchese Carleone, homme mure, raffiné et flegmatique. Cependant si le verbe est fort, l'effort de sagesse de sa part est fragile, d'autant plus fragile que sa très jeune épouse a fait partie du massacre, retrouvée les seins tranchés.
    Dans ce scénario très politique alors quel rôle peut bien jouer, Amanda Lasche  jeune veuve américaine qui n'a rien connu de la guerre ? Elle aussi est bloquée par l'orage, elle se retrouve sur un théâtre qui ne semble pas fait pour lui accorder un grand rôle. Or précisément c'est autour d'elle que s'orchestre l'intrigue. La chute, très inattendue, révèle qu'un bourreau peut en cacher un autre...
   
    Ce dernier opus de Kressmann Taylor est un bon cru. Servi par un art de la brièveté qui a fait la célébrité d'Inconnu à cette adresse, ce court roman se lit comme une nouvelle, l'unique intérêt reposant sur la chute.

Kressman Taylor, Jours d'orage, Flammarion, 2007, 227 pages.
              
Article paru dans le Magazine des Livres n°12

Note pour les 4èmes V et M.
Mes chers élèves,
Que feriez-vous si un jour vous voyiez ressurgir, des années plus tard, l'homme qui a sauvagement assassiné votre famille ? Seriez-vous favorable au pardon ou bien organiseriez-vous une vengeance ? Peut-être voyez-vous une solution intermédiaire ?
Ce court roman est pour vous ! facile et rapide à lire ; l'intrigue vous le verrez est passionnante.
Je ne saurais trop vous conseiller du même auteur le génial "Inconnu à cette adresse" dont voici la quatrième de couverture... Melle R.


Publié dans Kressmann TAYLOR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Laurène 03/01/2009 15:37

Bonne année Mademoiselle!!!
Je suis allée à la Pochothèque, mais la librairie était fermée,j'y retournerai!!!!

Melle R 03/01/2009 19:26


Bonne année à toi aussi Laurène !
A lundi !


Jules et Valentin 22/12/2008 10:54

mon stylo avait pris du redbull ça lui a donné des ailes^^ bon noel madame!!!

melle R 22/12/2008 11:24


Alors volez haut, jeunes gens et joyeuses fêtes à vous ! 


Laurène 21/12/2008 13:22

Tout à fait d'accord, VIVE LA POCHOTHEQUE !!!!

Melle R 22/12/2008 11:27


Laurène, Va donc à la Pochothèque pendant les vacances... tu reviendras me dire ici ce que tu en as pensé... Une manière buissonnière et voyageuse de rêver la sortie que nous n'avons pas pu faire.
Je serai avec toi en pensée. 


Sorb Nitnelav 19/12/2008 22:13

Moi je dis : "Vive la Pochothèque !"

Camilla Zaninetti 07/12/2008 20:50

Qui avez-vous interwievé à Limoges ? J'espère que vous consacrerez un article à cet entretien !

Ameleia 07/12/2008 22:21


Ah tu verras ça d'ici quelques jours... (autre chose qu'une interview)