La réserve de Russell BANKS

Publié le par Ameleia


    Cinéma de carte postale...

Et si La Réserve était un film... Nous serions dans une grande production hollywoodienne des années 40 en technicolor...
Humphray Bogart serait Gordon Groves, un artiste, baroudeur séduisant et tête brulée ; il tomberait amoureux d'une riche  héritière, Vanessa Coles, par exemple Carol Lombard. Elle est sublime, il est séduisant, elle est folle, il en a besoin. Leur rencontre est un coup de foudre dans les Aridonbacks. Se déclinent sous les yeux de ces deux héros torturés les paysages grandioses qu'ils survolent merveilleusement, loin des tensions brutales de la montée du fascisme. Et puis, il y a la scène du baiser. Et puis il y a la scène d'amour. Voilà ce presque rien qui dans un film de Mankiewicz ou John Huston devient un chef d'oeuvre absolu !
    Mais dans ce roman nul acteur dans le regard duquel nous lirions l'amour, les crises, l'enfer du désir ; nulle mise en scène immortalisable par le  glaçage  des bleus et des oranges criards des premiers films en couleurs, nulle réplique à fabriquer des légendes, ni scène d'anthologie. En cause, la banalité de l'intrigue, des scènes, des situations si attendues qu'aucun traitement littéraire de quelque nature que ce soit ne peut rehausser. Même les tensions politiques sont plaquées sur l'intrigue.
    De la manière la plus inattendue, Russell Banks livre un scénario de téléfilm qui porte le germe d'un grand récit, mais manque à la tâche d'en développer les richesses, les sensations, les émotions. C'est le lecteur qui doit entreprendre ce travail pour nourrir les images ébauchées, donner un arrière-plan à cette « Réserve » de carton pâte qui crée une illusion aussi décevante que les cartons de la Warner sont fascinants. Ici, le grand scénario de cinéma se réduit à des clichés de cartes postales. Vraiment dommage.

©ameleia

Publié dans Russell BANKS

Commenter cet article

kathel 04/11/2008 11:35

Tout à fait d'accord avec cette analyse de "La réserve"... J'ai été déçue aussi, je m'attendais à mieux après avoir lu (entre autres) "De beaux lendemains" qui est superbe !

Ameleia 04/11/2008 12:49


Je n'ai pas lu "De très beaux lendemains" ; en réalité, la Réserve est le premier Russell BANKS que je lis.
Je prends note en tous cas du prochain que je vais lire...
Merci de ta visite...


malb 21/10/2008 14:27

Merci merci, mais je crois que pas trop d'application, ton style est parfait il semble couler, limpide, clair, agréable, si trop application il risque de devenir pomeux Hi Hi.
Bonne journée A bientôt

Ameleia 22/10/2008 21:34


Tout à fait d'accord avec toi ! Je promets de lutter contre mes petites baroqueries ! Et merci de ta visite


malb 21/10/2008 11:19

Merci pour cet agréable et très explicite article.
Appréciant particulièrement votre style vivant, clair, tentant puisqu'il donne envie de lire.
Bravo, chère bibliophage, attention à l'indigestion, Hi Hi..
Bienvenue dans la communauté Arts des Mains et des Mots..
A bientôt.

Ameleia 21/10/2008 13:33


Merci pour ce commentaire élogieux. Je suis très touchée et m'appliquerai à faire aussi bien.
très cordialement !